En direct tous les jeudi soir à 20H45 sur CrowdBunker

Dernières Vidéos

Dernièrs articles

Les variants émergents du SARS-CoV-2 échappent à la neutralisation par l’immunité humorale induite par les vaccins anti-Covid actuels

, ,
Auteur(s) : Equipe des Scientifiques Indépendants Temps de lecture : 10 minutes   À Retenir Aucun vaccin anti-Covid n’a permis jusqu’à maintenant d’empêcher l’infection par le SARS-CoV-2. Chaque variant émergeant…

Vagues de « dé-recommandations » de la vaccination chez les jeunes contre la Covid-19

, , , ,
"Les résultats de cette analyse ont montré une augmentation spectaculaire de 84 % de l’incidence des décès d’origine cardiaque chez les hommes de 18 à 39 ans dans les 28 jours suivant une vaccination par ARNm contre la Covid-19."

RNm du sars-cov-2 dans le noyau : impossible nous disait-on !

La simple évocation de la possibilité de l’intégration de l’ARNm du virus SARS-CoV-2 ou celui des vaccins au sein de nos chromosomes dans les noyaux de nos cellules semble donner depuis un an des sueurs froides aux institutions de régulation de la santé.

ARNm vaccinal dans le lait maternel

Temps de lecture : 5 minutes À Retenir Deux études ont détecté de l’ARNm vaccinal dans le lait maternel de certaines femmes, notamment dans des vésicules extracellulaires. L’ARNm vaccinal a été détecté jusqu’à une semaine…

ADE : Aggravation de l’infection par les Anticorps monoclonaux et les vaccins !

Temps de lecture : 5 minutes À Retenir Les vaccins à ARNm n’ont, au mieux, aucune efficacité contre les variants Omicron. Les sérums des patients vaccinés présentent une activité ADE face aux variants Omicron. L’infection…

Myocardites post-vaccinales : plus graves qu’annoncées !

L'article en question présente la plus longue étude réalisée sur le suivi des myocardites post-vaccinales à ce jour qui n’est pas très rassurante sur l’évolution et les séquelles des myocardites post-vaccinales chez les jeunes de 12 à 29 ans.

CDC : En 2020, La Covid-19 est négligeable dans les causes de mortalité des enfants

La Covid-19 n’est pas un problème de santé publique pour les enfants en bonne santé.

Moi, je veux bien mettre un masque mais …

Avec un peu d'humour, mais toujours basé sur des données factuelles, voici une nouvelle démonstration de l'inefficacité du masque.

Efficacité du vaccin contre une forme grave : le décès

Le discours qui consiste à répéter que les vaccins protègent des formes graves, ici le décès, n’est pas fondé. Au bout de 18 mois, et des milliards de doses administrées, le doute n’est plus permis.